Couple Gbagbo – Simone : pour le meilleur et pour le pire

      Il existe une formule simple que l’on prononce souvent devant le prêtre sans mesurer  toute la portée de son sens. Il est courant d’entendre ce dernier demander aux futurs époux s’ils sont prets a rester ensemble pour le meilleur et pour le pire. Le maire utilise lui aussi souvent cette question. Et comme un reflexe, les époux répondent toujours OUI. Mais certains faits dans la suite des evenements montrent en réalité que beacoup sont les époux qui ne sont pa reellement prêts pour vivre le pire. On  les condamne trop vite en les prenant pour ceux qui ont violer le serment sacré. Ainsi avec le temps, bon nombre de personnes ont finit par croire que cette formule est dénudée de tous sens au fond et que la regle est sa violation dans les années qui suivent le mariage. Oui nous n’y croyons plus réellement. Mais certains événements de dernières heures viennent de nous montrer que les futurs époux qui ont la phobie du non respect de cet engagement par leur conjoint, peuvent maintenant oser et s’engager, tout en ayant la foi que dans les pires moments, il se peut que leur conjoint ne déserte pas.  Ce revirement de de la jurisprudence vient d’etre salutairement proné pas une dame de fer communément appelé  » Mamam » et que nous nommons ici dans son appelation conjugale : Simone Gbagbo.

  

  images.jpg     Simone Gbagbo a tenu sa promesse de mariage

 

       Faisons un peu de retrospective. Laurent Gbagbo, farouche opposant de Félix Houphouet Boigny a finalement  eu sa chance en devenant le président des ivoriens. Mais l’histoire nous enseigne que les troubles n’allaient pas tarder a commencer. Et comme on le présageait les choses tournent au vinègre assez rapidement. Son quinquenat s’etait efectué avec beaucoup de cacophonie jusqu’à la période de transition de cinq ans ou la Cote d’ivoire a préparé les dernières élections. Qu’il nous souvienne qu’a aucun moment Simone Gbagbo n’a déserté le forum. Au contraire, étant une femme batante et dure de caractère, c’est elle qui a forgé, nourri et entretenu l’image de son mari Laurent Gabagbo à travers meeting, conférence, coloques et tout le reste. Pendant que la communauté internationale voyait en Laurent Gbabgbo le dictateur qui tuait son peuple, Simone Gagbo voyait en lui, le mari qu’il faut soutenir, aider et ne lacher sous aucun prétexte. Et dans ce jeu elle a bien réussi car elle a été la femme fidèle avec qui Laurent Gbagbo a traversé toutes les étapes de sa vie politique.

      abidj41.jpgIl n’y  pas de solidarité dans le mal.

       Ceraines personnes seront tentée d’émettre cette opinion et je leur trouve entièrement raison. Qu’il nous souvienne que Simone Gbagbo est épinglée comme celle qui est à la base de la disparition de Guy André Kiefer, ce journaliste assassiné en Cote d’ivoire et dont  le corps n’a jamais été retrouvé. C’est ce qui fait le mythe autour ce ce couple que certaines personnes qualifieront de diabolique. Mais quand on parle de pire, il ne faudrait pas y voir ce qu’ils ont put faire de mauvais. Mais il faut y voir plutot cette obstination des époux , surtout celle de Simone Gbagbo a continué de rester avec son mari alors que tout le monde sait depuis que c’est fini pour lui. Les signes étaient évidents et toute personne avertie allait prendre la clé des champs depuis. Mais même devant cette evidence, cette femme est restée. Loin de faire son éloge et de la condidérée comme la femme exemplaire, reconnaissons quand même que cette femme a quelque chose de particulier et qui diffère des nouvelles réalités.  Car même dans la chautte de son mari, elle est restée sa femme, sa confidente, son malheur, sa complice et au moment ou le pire s’aprete à commencer, elle aura été celle qui a honoré son serment de mariage pour le meilleur et pout le pire. Vive les mariés et bonne chance!

                                                                    gbagbo.jpg

 

 

 

 

Repression en Lybie: Khadafi est devenu fou

images7.jpg       Dans une ferveur enclin de  liberté et animé d’une volonté de mettre  fin à un reigne sans controle, le peuple lybien, à l’instar des autres pays du  monde arabe, a décidé de reprendre son mandat confié à Khadafi. Mais c’est sans compter avec l’esprit machiavélique qui animait cet homme qui se  proclame guide de la révolution lybienne. En effet, dans une intention claire d’étoufer pour de bon cette expression de liberté, khadafi n’ a trouvé rien d’autre que de mettre en garde contre tout soulèvement. Et les mots choisis sont expressifs de l’intention qui l’amine. En somme,  l’épuration ciblée et l’extermination de sa propre population sont les armes qu’il a brandies durant une intervention télévisée de pres d’une heure. Cette attitude met à jour les tendances schyzophrènes de l’homme qui dévoile au monde entier que la folie rode. Et  les prémisses de la perdition de cet homme remontent à quelques mois….

C’était à la tribune de l’ONU.

                La dernière apparition de Khadafi à la tribune de l’ONU devrait attirer l’attention de tout le monde sur sa situation, mais personne n’avait rien remarqué. Tout a commencé par son éternel penchant pour le verbiage et le dilatoire. Alors que tous ses prédécesseurs ont respecté le temps de parole Khadafi, une fois à la tribune, a monopolisé la parole; refusé de respecter le temps requis tout en narguant  les autorités présentes. Considéré comme un enfant malade dans le monde de la diplomatie, les autres chefs d’Etat l’on laissé faire, convaincus que c’est dans ses habitudes de creer des frasques pour rien. C’était donc parti pour des errements linguistiques et quand il a fini de se ridiculiser, il a décidé de donner la touche finale qui nous a convaincu que quelque chose est en train de se briser dans la tête de cet homme. Il prit la charte des Nations Unies, et apres avoir proner le déclin de l’ONU et insulté ses fonctionnauires, la jette en le qualifiant de chiffon. Un chef d’Etat qui jette la charte de l’ONU à  l’une de ses tribunes: l’evenement est si grave déjà pour qu’on trouve un bon psychologue à cet homme, mais personne n’a vu ce qui s’annoncait. Les avertis ont percu déjà à ce niveau, le degré de la folie douce qui l’animait et les derniers evenements ne sont que le prolongement de ce qu’il est devenu avec le temps. Et c’est cet homme qui veut proner les Etat Unis d’Afrique.

Pauvre Afrique.

Et si GBAGBO avait raison

S’il y a une chose qui déchire la communauté actuellement et fait bruler beaucoup de kérosène dans l’espace aérien de la cotte d’ivoire et celui des nombreux médiateurs depêchés dans cet pays, c’est bien sur la situation de deux présidents pour un pays.  GBAGBO et son équipe sont pointés du doigt comme les perdants d’une élection qui refusent de ceder le pouvoir. Les nombreuses sanctions émises ca et là contre celui que l’on qualifie de dictateur sont la preuve palpable que tout le monde désaprouve la situation, a part les partisans de GBAGBO qui croient dur comme fer, que celui à qui le peuple ivoirien a donné mandat est bel et bien GBAGBO.  On trouve même bizarre que certains le soutiennent et osent trouver dans son pouvoir une sorte de légitimité et de légalité et l’attitude de GBAGBO actuellement rime avec un stoicisme insultant qui possède, a en regarder de plus près, des raisons très profondes et qui donne pleinement raison à cet homme qui refuse de partir. Et pour cause……

la communauté internationale!

Voila une expression qui ma foi, est susceptible de tellement de sens que finalement,  j’en perd le fil. En effet c’est elle qui a supervisé toutes les phases de cette élection et qui est sure et certaine que Alassane OUATARA  est l’élu; ce que beaucoup d’entre nous partage sans ambiguité au regard de certains faits : empechement flagrant de la CEI de proclamer les résultats à la face des médias avec la phrase honteuse qu’un  des partisans de GBAGBO a sorti ce jour ‘il faut laisser ca » tout en arrachant les PV de résultat. La suite est connue de nous tous. La comédie que le Conseil Constitutionnel a jouée dans les jours qui ont suivi, la prestation de serment rapide et le drame qui continue de se jouer. Oui la communauté internationnale a de quoi s’énerver quand on sait combien de dollar elle a déboursé pour organiser l’election la plus couteuse ces dix dernières années. Mais devant son indignation, je me demande souvent si elle n’a pas elle même donné  les armes de l’entêtement de cette situation. En effet , GBAGBO et les siens ne manquent aucune occasion pour rappeler au monde entier que cette commmunauté est un géant hypocrite au pieds d’argile qui n’a de lecon a donner  à personne. Et certaines situaions semblent leur donner raison.

Deux poids, deux mesures

Au moment ou la communauté tunisienne souffrait en son âme, le très tristement célèbre président francais Jacques CHIRAC avait sorti une phrase humiliante pour les africains dont la substence se résumait à ce que la Tunisie fait des efforts considérables pour la Démocratie; les tunisiens mangeant à leur faim. La démocratie en Afrique se résume donc  à calmer les ventre. Manger et taisez vous semble etre le message que les Francais envoyaient aux peuples tunisiens meurtris. Et c’est sans compter avec la politique extérieure francaise qui a mis a nu les conflits d’interet dont la ministre francaise en charge de ce département détient le triste record. Elle avait sugeré à la Tunise le savoir faire francais  pour mater les manifestants et dans le même temps, cette France veut donner des lecons à GBAGBO. Pour un homme dont l’appétit du pouvoir dépasse l’entendement, c’est autant d’arguments qui lui permettront de s’accrocher au pouvoir. En effet, les donneurs de lecons se retrouvent etre des sangsues, qui au regard des dernières actualités n n’ont plus tellement de modèles de démocratie à fournir. GBAGBO comme tout opportuniste observe, analyse, tire ses conclusions et s’accroche. Qui dans cette fameuse communuaté est bien placé pour le jugé réellement quand l’on découvre actuellement que la France qui a une dent dure contre GBAGBO, se révèle etre une Etat qui soutient les dictatures?

 

Wikileaks: terrorist mind

A world without rules, secret, look like un jungle where everybody can do what he want and at the time he hope best. Liberty isn’t so free. Wikileaks and its boss must nkow this world il built  throuth respect and we don’t need un mad men as theme who believe anarchy, desorder and war represent  what we want. I’m not aggree with that any secret can be delivered to the world and we nkow that these nation’ secret can lead to violence, we can say the wikileaks’ boss  represent the new generation of terrorist  whom  the one wish is: anarhy, whrath and war. It’ s my view and i refuse to understand or accept the wikileaks’s boss attitude. Shame on you. The only thing they can do now in to join the Ben Laden group to fight whit him, because what  they do represent another Jihad.

Deux Présidents en Cote d’ivoire: entre défense de souveraineté et pagaille

          La nature des dirigeants est toujours à l’image de la volonté des hommes qui leur confient le pouvoir. Ce qui était parti pour être une avancée majeure s’est soldée aujourd’hui par un echec cuisant qui fait honte à toute l’Afrique. Qu’est ce qui s’est passé pour que tout le processus qui a aboutit aux élections en Cote d’ivoire soit voué à cette comédie. Qui a raison dans toute cette tragédie? je ne saurait répondre à cette question. Mais s’il existe une chose par rapport à laquelle je ne peux rester indifférent est que tout ceci ne nous honore pas. Quand est ce qu’on va finir avec des élections contestées en Afrique?  Les partisans de la non ingérence  de la communauté internationale disent que le conseil de sécurité n’a qu’a se tinir a distance; souveraineté oblige. Mais est que nous avons nous même de part nos comportements susciter le respect de la part des autres. Je ne me sens nullement  heureux de  constater qu’en 2010 les Nations Unies nous dictent des comportements mais qu’avons nous fait pour éviter ca. Etait on obligé à  la face du monde, d’empecher la  CEI de proclamer des résultats avec le ridicule organisé ce jour:  PV arraché. C’est simplement triste.

           Quand on organise la contestation en amont, il faut souvent souffrir que les autres vous dictent des lois. Je suis d’accord avec Gbagbo que la cote d’ivoire est une grande nation qui n’a plus besoin d’être sous tutelle mais je partage l’avis de Ouatata qui pense qu’on lui a volé une victoire,  tant les circonstances qui entourent les évenements semblent lui donner raison. Finalement qu’est ce qu’on peut croire ou ne pas croire dans toute cette histoire ou tout présage que ca va dégenerer. Je refuse de croire que l’Afrique n’est pas mure mais j’aimerais que nos dirigeants nous fassent honneur en évitant de nous rabaisser devant la communauté internationale.

Egarement…presque!

un peu de rêverie à l’intérieur d’une tunelle san fin
Et soudain espoir j’ose imaginer.
Que j’ose?Oui je prends le risque
Et je réalise aussiôt
Que j’étais maître moi même
De ce enchevêtrement.
Esclave et bourreau de ce stoïcisme
Qui de genèse n’en était pas un.
Plus fort je paraîs
Et nectar devient la vie
Et je la sirote avec une grande avidité
Sans accepter le partage avec quiconque.
Plein de courage je brave tous les modèles de la rêverie.
Sonnet? je m’en passe.
Alitote?je ne veux ne point en user.
Avec Vitor hugo je brave tout style de classisimne
Et je m’étends simplement;
Libre dans mes pensée,
Affranchi des containtres de l’écriture
Juste pour ne point demeurer esclave.
Et je prends conscience par déduction
Que la brise crépusculaire qui la veille m’étouffait,
Est devenue la nature morte
Qu’avec mille pinceaux je braverai Picaso.
Et la peigerai avec la dernière énergie qui me reste.
Oui elle est belle et je ne m’en lasse pas de la gouter.

Election de Ali Bongo au Gabon et les émeutes « anti francais »: la dynastie en marche.

Décidémment, les Africains ne cesseront jamais de métonner. Il est toujous plus facile pour nous de trouver le véritable énnemi dans un autre camp que dans le nôtre. Ces soulèvements de la population qui s’attaque aux intertes francais et réclament la tête des Francais representent certes le dernier cri d’un peuple trahi et vendu, mais il serait souhaitable qu’elle oriente ses colères vers les véritables coupables: les dirigeants gabonnais. Tout bon observateur sait que Ali Bongo serait élu et remplacerait son père pour  perpétuer la dynastie Bongo. C’est une triste coutume qui s’observe en Afrique depuis un certain temps et c’est dommage. Pour ce qui concerne la question de la France, elle doit souffir de toutes ces accusations sans oser reprimender car elle  à toujours entretenu des relations floues avec des régimes obscures et autocratiques en Afrique. Nul ne peut donc infirmer la rumeur des gabonais selon laquelle elle serait derrière cette mascarade qui vient d’être orchestrée  devant tout le monde. Mais dans le fond, on n’exploite que ceux qui veulent vraiment etre exploités. Le malheur des gabonnais reste les dirigeants gabonnais qui viennent de les condamner  a travers le sacre de Alio Bongo. Ces élections présidentielles viennent de condamner les gabonnais jusqu’à la mort de Ali Bongo.Et les seuls coupables restent Africains. Que les gabonnais laissent les Francais tranquilles et qu’ils s’enprennent à eux même.

L »Afrique et l’Europe:le cannibalisme en commun ?

       Je savoure discretement une jouissance d’une intensité tellement monstre que l’orgueil m’envahit et tenez vous tranquille: je m’y plait. Et pour cause…..Qu’il vous souvienne tous ces ecrits, touts ces supposés témoignages sur ce qui aurait caractérisé les socités africaines. On se rappelle tous de la destérité et de la réthorique qui entouraient ces écrits ou on décrivait comment les sociétés primitives africaines rotissaient leurs semblables pour les manger.Le cannibalisme en ce moment serait une réalité purement africaine et les sauvages qui se livraient à cette pratique n’ont d’autres origine qu’africaine. Tous ces scientiques en manque de découverte  et à la recherche d’une quelconque thèse n’hésitaient pas argumenter leur théorie de la facon la plus raciste. Cette mentalité fut véhiculée et tellement inscrite dans la mentalité des Européens que certains en viennent à considerer le Noir comme la chose la plus sauvage qui puisse exister. On n’oubliait de mettre l’accent sur les valeurs qui meublent les socités africaines. Mais on voit plutôt ces guerriers sanguinaires cannibales qui mangeaint leur proie rôtie sur un grand feu autour duquel ils danssaient. L’image est tellement figée que sur les terrains de football, les supporters européens d’une carrence culturelle monstre n’hésitaient pas à mimer des danses de chimpanzé ; tout simplement parce qu’ un Noir jouait sur le terrain et de surcroit, un Africain. Cette mentalité n’est pas tout a fait effacée. Mais la communauté internationnale a tellement de probleme que le débat se limite actuelement dans les grands centres de recherche. Mais ce n’était q’une supposée réalité scientifique . On en était là quand une découverte menée par Le bureau d’investigation archéologique Archeodunum, qui fouille cette colline située au bout de la plaine de l’Orbe, entre La Sarraz, Eclépens et Orny, vient d’exhumer des vestiges qui pourraient bien bouleverser en Suisse  la donne. Mais hypocrisie aidant, le débat est passé en sourdine et nos fameux scientiques n’ont pas encorte digéré. Il s’agisait de la decouverte de   deux corps d’adultes exhumés étant  couchés sur le ventre comme des animaux, sans bras ni jambe du côté droit donc manifestement mutilés.  Les ossements comportant des traces noires de brûlure. Oui ces hommes on été rôtis et bien mangés. Qui pouvait croire que les Celtes étaient des cannibales? Et oui, aussi dure que cette réalité puisse paraitre, nous Africains et nos freres européens auraient partagé cette hisoire commune. Je pense que maintenant personne ne se trouve plus dans une position de donneur de lecon à l’autre. L’animosité que l’on cherche toujours à attribuer aus autres se retrouvent maintenant chez soi. La seule conclusion est que les origines des différences ne sont que le reflet  de nos propres opinions et le refus de se voir à travers l’autre.

L’Amérique d’Obama et le spectre du racisme

 » je suis un enfant comme les enfants blancs » . l’un des enfants noirs espulsé d’une piscine de philadelphie compte tenu de la couleur de sa peau s’exclamait ainsi devant les caméras, les larmes dans les yeux. Visiblement affligé  et secoué par cette injustice inexpliquée et blessé dans le tréfond de son être, cet enfant pleure, incacapable de se contenir. Enragé et triste à la fois, il pleure. Comme lui, beaucopup d’entre nous avons pensé que la haine raciale allait dimunier d’intensité avec Obama à le tête des Amériques. Mais visiblement cet incident semble nous avertir du  danger qui guete dans l’ombre et qui couve sournoisement et dans le silence. Même devant l’évidence la plus flagrante d’un changement visible, certaines personnes continuent d’avoir peur de leur semblable. Que veulent ces enfants noirs et hispaniques? jOUER. Tout simplement jouer et des attardés intellectuels leur infligent une honte de la pire espece. Une chose est quand même salvatrice dans ce scénario: la faiblesse des racistes. Si  la haine pouvait pousser les gens a avoir si peur des enfants innocents, c’est qu’au fond ils ont un probleme qui est en grande partie influencé par la faiblesse. En attendant qu’ils ruminent leur colère en ayant à la tête des Etats Unis, un Noir. Oui, il est bien Noir et chers racistes souffrez qu’il en soit ainsi.

la fête du 14 juillet en France: les grands oubliés.

2.jpgUne fois de plus ces valeureux hommes n’ont pas été – me semble t il – à l’honneur . Et pourtant. Il est vrai que l’armée indienne à été invidée pour défiler. Mais a quel titre? J’aurais tellement aimé que ces injustements nommés ‘‘tirailleurs » puissent défiler eux aussi pour cette journée. Mais apparemment Sarkozy avec ses réformes n’a pas jugé bon les inviter . Quel sens revet le 14 juillet pour les Francais? un simple parade d’hommes en uniforme ou une symbolique plus intense de la libération. J’opte moi plutôt pour la seconde thèse. Et qui parle de libération, parle du rôle tres salvateur que  les tirailleurss ont joué dans cette guerre qui n’est pas la leur mais pour laquelle ils ont versé leur sang.  »Allons mourir pour la mère patrie », disaient- ils tous fiers et naifs; joyeusement naifs de pouvoir aider leurs freres blancs en difficulté. 7.jpgAlors ce ne serait pas trop demandé si la France pouvait envoyer de temps a autre quelques invitations pours ces rescapés qui restent et qui seront réellement fiers de défiler sous les couleurs nationales de leu très chère France. Et de grace, qu’on ne leur réserve pas un couloir moribond ou des tenues d’une esthétique mal soignée, mais plutot des uniformes d’une élégance convoitée.  Ce n’est pas trop demandé. Ceux qui restent croient tellement en cette France qu’ils seront prêts- les pauvres- a combattre si l’occasion de présente. Alors invitons les  a recevoir les applaudissements annuels des 14 juillet. Et s’ils n’existent plus en nombre suffisant, qu’on initie néanmoins une décoration ou une reconnaissance qui nous rappelerait à nous tous ce que furent ces hommes. Sarkozy a promis cette année rendre hommage aux nombreux heros et victimes anonymes. Nous esperons qu’il se rattraperait en se souvenant effectivement de ceux qui méritent d’etre distingués. C’est un devoir de mémoire Sarko.


1234

Catégories

080411112426263771933666.jpg

080411112426263771933666.jpg

Auteur:

bixx

août 2016
L Ma Me J V S D
« avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Sondage

que pensez vous de ce blog?

Chargement ... Chargement ...

080411112406263771933665.jpg

080411112406263771933665.jpg

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Album : il fume et les autres jouent, pauvre Afrique
    <b>images.jpg</b> <br />

Good Morning Africa ! |
Camp Laïque |
Duque / Duc / Duke --- Dom ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Jean-Luc MOUDENC
| Maison de l'Union Méditerra...
| Revue de Presse autour du M...