Archives pour la catégorie coin d’euphorie

Egarement…presque!

un peu de rêverie à l’intérieur d’une tunelle san fin
Et soudain espoir j’ose imaginer.
Que j’ose?Oui je prends le risque
Et je réalise aussiôt
Que j’étais maître moi même
De ce enchevêtrement.
Esclave et bourreau de ce stoïcisme
Qui de genèse n’en était pas un.
Plus fort je paraîs
Et nectar devient la vie
Et je la sirote avec une grande avidité
Sans accepter le partage avec quiconque.
Plein de courage je brave tous les modèles de la rêverie.
Sonnet? je m’en passe.
Alitote?je ne veux ne point en user.
Avec Vitor hugo je brave tout style de classisimne
Et je m’étends simplement;
Libre dans mes pensée,
Affranchi des containtres de l’écriture
Juste pour ne point demeurer esclave.
Et je prends conscience par déduction
Que la brise crépusculaire qui la veille m’étouffait,
Est devenue la nature morte
Qu’avec mille pinceaux je braverai Picaso.
Et la peigerai avec la dernière énergie qui me reste.
Oui elle est belle et je ne m’en lasse pas de la gouter.

appel du moi lointain

L’aube geint et l’horizon se fond dans un parfum

Mélancolique à l’arôme  pessimiste où suicide 

Et égarement s’inviteraient volontiers.

Mais le clicletis d’un espoir lontain

Semble lutter au côté de la noirceur énnemie.

Et le courage pâle renaît

Et la derniere force fuyant revint ;

Plus forte, intense, imposante

Et laisse la place à un optimisme

Fou et sauvage qui brise tout.

Mon moi qui fuyait,

Je te veux maintenant plus proche que jamais 

Car du courage, je m’en suis embaumé,

De la détermination, j’en ai bue

De la perseverance, je m’en suis vêtue

Et  je te veux maintenat plus proche que jamais.

Firmament splendide et ennemi;

Laisse mon moi revenir

Pour qu’entier, je devienne.

Je ne veux lutter contre personne

Tant qu’il me serait remis, entier et intact.

Liqueur essentiel qui dope mon moral,

Il est l’anesthésiant nécessaire sans quoi,

Etouffement je subirai.

Alors je le reclame avec rage

Et la derniere force qui me reste

Afin que souffle ne me quitte.

Moi capricieux et volage, revient.

Brise tout et revient.

N’écoute personne et revient

Plus intérieur que jamais.

Et ne disparait plus de cet intérieur

Qui me remplit et que je couvre.

un peu de poésie pour ne pas mourir

                                           

                                                Enragé dès l ‘aube, je veux m’attendrir

                                              Pour que raison puisse s’inviter à une vie

                                                 Qui oxcille entre perdition et perfidie.

                                                  Imagination et rêverie; ou etes vous?

                                                     Fou et aveugle , je veux m’envoler,

                                           Emporté par vos ailles avant de me retrouver

                                                 Tres bientôt dans l’enfer que constitue

                                                                    Cette vie execrable.

                                                   Alors je m’abandonne completement

                                                  A l’euphorie de la douce mélodie du vent

                                                   Hybernant hypocritement mes peurs .

                                              Je m’imagine un univers rose et plein damour,

                                            Stoïque  à la mélancolie et fier de mon monde,

                                                    Je suis heureux pour quelques minutes .

                                             Indifferent aux affrontements, à leur soufrance,

                                                                        A notre souffrance.

                                                Douceur de quelques espoirs, emporte moi,

                                               Loin de moi , loin de nous, loin de maintenant

                                                         Et que demain dès l’aube, la colere

                                                        Puisse etre tempérée par le souvenir.

                                                         Souvenir de l’égarement de la veille

                                                         Souvenir de l’hyprocrisie nécessaire.

                                                                          Souvenir d’avant.



Catégories

080411112426263771933666.jpg

080411112426263771933666.jpg

Auteur:

bixx

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Sondage

que pensez vous de ce blog?

Chargement ... Chargement ...

080411112406263771933665.jpg

080411112406263771933665.jpg

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Album : il fume et les autres jouent, pauvre Afrique
    <b>images.jpg</b> <br />

Good Morning Africa ! |
Camp Laïque |
Duque / Duc / Duke --- Dom ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Jean-Luc MOUDENC
| Maison de l'Union Méditerra...
| Revue de Presse autour du M...